English Nederlands Français English Nederlands Français
Projets
Activités artistiques
: Mar : Apr : May : Jun : Sep : Oct : Nov
:: Archives
: 2011 : 2010 : 2009 : 2008 : 2007 : 2006 : 2005 : 2004

ARCHIVE 26 May 2006 - back

Salon avec des interventions artistiques

Plankton::Bar 10
Avec Eric Thielemans (batterie), Lucio Capece (sax & electronics) et Kari Anne Bjerkestrand (danse).
Ven 26 May
20:00
:: Sujets relatifs
Eric Thielemans
Lucio Capece


Eric Thielemans:: A snare is a bell

La caisse claire est souvent appelée la “mère” de la batterie. Le roulement est l'archétype de l'expression musicale de la caisse claire.

Dans cette pièce, j'utilise la caisse comme un récipient et/ou véhicule de l'expression musicale. Elle sert à transpercer la surface, exposer les synapses entre les nerfs de l'être, telle une palpitation. Cela me permet d'être pleinement concentré sur mon “état d'Etre”(c'est la métaphore). Mais c'est plus que cela. C'est une recherche sur la création des harmonies et des vibrations sonores. Ce qui, normalement devrait être une caisse claire ordinaire devient une pièce multiphonique permettant la résonance d'une multitude de sons; plus que simplement “musical”, le son devient couleur. Cela atteint l'essence même de la batterie. Le fait d'utiliser une technique très simple (qui est, en fait, l'unique moyen en batterie de jouer une note en continue) permet au son d'être envisagé de son expression la plus basique à tout ce que notre imagination peut y voir.

Le morceau est électro-acoustique. J'utilise un amplificateur, un micro et une pédale de volume, quelques filtres, des résonateurs et modulateurs, aet ce dans le but de créer des rétroactions et isoler les sons polyphoniques, et ainsi sculpter en direct les vibrations et résonances de l'espace-temps. On peut ainsi passer du fort et physique, au subtile, à la suggestion.

Kari Anne Bjerkestrand::A snaredance

« Snaredance » est une rencontre intime entre la danse et la musique, entre un percussionniste et un danseur. Nous cherchons à observer les relations entre le mouvement dans la musique et la musicalité dans la danse; plus qu'à en identifier les formes d'expressions, il s'agit d'abord de créer un état, une méditation artistique. L'objectif est que ces deux composantes puissent se mêler et interférer en une unité plus élevée, que chacune d'entres elles ne puisse exister sans l'autre, que le public puisse expérimenter une « musique visuelle » à travers la danse et un « mouvement sonore » à travers la musique, créant, conjointement avec les jeux de lumière, une entité indépendante.

La performance n'est pas narrative. Elle se présentera sous une forme abstraite et sera l'occasion d'échanges d'énergie, d'intensité ascendante et descendante, de déploiement de puissance. Contrastes, disharmonie, calme, chaos et résonance seront les facteurs clés de cette performance.

En tant que danseuse, j'ai remarqué une certaine musicalité naturelle en moi, caractéristique qui est progressivement devenue un de mes points forts en tant que performer. Intuitivement et naturellement, je réponds aux phrases et aux flots de rythmes. La musicalité dans la danse est une de mes inspirations majeures. Ma danse est plus proche de la musique que du théâtre, et j'ai eu, avec la musique d' Eric, l'opportunité de rendre la musique « visuelle ». Je suis attirée par la danse en tant que moyen basique de communication, en tant qu'état pure, sans autre message que celui de la nature. La danse est un élément profond, gratuit et humain de la vie. J'aime que le public expérimente ma danse de manière corporelle et instinctive.

Attention:
Le travail présenté ce soir est issue de la combinaison de deux projets distincts («a snaredance» et «a snare is a bell»).

Lucio Capece:: (sax)

Lucio Capece est musicien. Il est né en Argentine et vit actuellement à Berlin. Il joue de la clarinette basse, du saxophone soprano et utilise également un appareil réagissant aux sons d'un saxophone amplifié.
Ses recherches et études l'ont mené à une musique envisagée “temporellement”, comme une portion de temps réel. Sans fin, ni début, sans développement. Il s'agit également d'un travail intense sur les caractéristiques mêmes du son, d'une expérience sensorielle.
Il se considère à même d'obtenir la meilleure expérience possible de la musique composée en temps réel, soi-disant improvisée. Le compositeur utilise le temps propre à la performance, permettant aux instruments de jouer en même temps que le musicien, évoquant et menant à des situations des plus créatives.
En ce qui concerne ses instruments, il les prépare avec des bouteilles en plastiques, des balles de ping pong, de l'eau, différentes sortes de papiers, des installations électroniques etc., et utilise des techniques toutes personnelles. Son jeu est particulièrement influencé par les sons électroniques et méchaniques du quotidien.

Solo acoustique pour saxophone soprano
Ce solo acoustique pour saxophone soprano s'appuie sur le caractère incurvé du saxophone soprano qui permet d'incérer divers objets dans la cloche. Utilisant une technique spécifique qui permet au musicien d'avoir les mains libre en permanence et de pouvoir souffler en continu dans son instrument, Capece construit une sorte de musique polyphonique sur le trio bruit/ notes/ silence.



19 05 2006

:: Chercher
::